Quels sont les choix possibles pour nourrir nos compagnons?

Bonjour à toutes et à tous, bienvenu dans ce premier article pour vous aider à faire votre choix parmi les nombreuses recettes nutritionnelles possibles pour votre chien ou votre chat, dans le monde d’aujourd’hui où nous avons accès à un très grand nombre de produits dans le commerce classique et le e-commerce.

L’objectif est de couvrir les besoins de votre animal, ceux-ci sont de différentes natures:

  •  des protéines qui sont essentielles pour fabriquer des tissus nouveaux, cicatriser, grandir, se défendre contre les infections, avoir une peau saine…elles peuvent provenir des végétaux ou de la viande, mais pour nos chiens et nos chats, certaines protéines de la viande sont indispensables et on ne peut pas nourrir sans danger nos chiens et nos chats uniquement avec des protéines végétales. Les acides aminés qui constituent les protéines sont indispensables pour certains d’entre eux, mais les acides aminés indispensables ne sont pas forcément les mêmes pour toutes les espèces.
  • des glucides: ce sont des sucres lents ou rapides. Il en faut moins que pour les Hommes et dans certains cas on peut les supprimer presque totalement, cela reste néanmoins des cas rares.
  • des graisses: la matière grasse nous apporte des calories nécessaires pour maintenir notre corps à une température constante. Certaines matières grasses nous protègent en formant le film lipidique de la peau, d’autres ont un rôle anti-inflammatoire naturel ou sont utiles dans le développement de la cognition chez le chiot. Il existe donc des matières grasses indispensables à la vie: ce sont les acides gras essentiels.
  • des fibres solubles et insolubles: elles ont un rôle de lest et évitent que le chien ou le chat n’ait faim, elles servent aussi de support et de nourriture aux bactéries du tube digestif: le microbiote intestinal. Elles ont également un rôle par rapport à la qualité et au volume des selles.
  • des vitamines et des minéraux: comme pour nous indispensables, mais pas dans les mêmes quantités, le chien et le chat ont par exemple besoin de beaucoup plus de calcium que l’Homme. La dose de calcium recommandée pour un chien adulte de 10kg correspond à un kg de fromage blanc!
  • de l’eau mais ce n’est pas un problème puisqu’on leur laisse toujours à volonté! Il arrive qu’un chat ne boive pas assez et que l’on utilise des subterfuges pour augmenter sa consommation d’eau, comme les fontaines à eau ou les aliments humides. Pour les félins dans les zoos, les aliments sont parfois donnés dans des blocs de glace, qui combinent apport d’eau et jeu!

Voilà il faut donc apporter tout cela tous les jours avec les bonnes quantités, ce qui constitue pas moins de 40 nutriments différents! Le problème est que les protéines, les glucides et les graisses apportent des calories.

Trop de calories par rapport au besoin: on grossit.

Pas assez de calories par rapport au besoin: on maigrit.

En résumé il faut donc apporter les 40 nutriments quotidiens nécessaires au chien et au chat, dans des proportions différentes selon chaque animal et sans dépasser l’apport calorique dont il a besoin!

C’est possible en lui apportant:

  • Un aliment industriel sec (croquettes) ou humide (pochons ou pâtés) complet: on ne pourra régler que l’apport calorique car on ne pourra pas modifier bien sûr les proportions des différents nutriments!
  • Une ration ménagère: avec de la viande, des glucides (pâtes ou riz en général), des acides gras essentiels (huile de colza), des légumes et un complément minéral et vitaminé (CMV)  indispensable! Ceux qui ne sont pas persuadés de la nécessité du CMV relisent le paragraphe sur les vitamines et les minéraux et investissent dans le fromage blanc! La ration ménagère, c’est la Roll’s en nutrition pour nos chiens et nos chats car on peut tout régler aux petits oignons!
  • Les deux mon capitaine: viande + aliment industriel (il faut parfois un CMV) pour augmenter la proportion de protéines dans la ration ou par exemple légumes + aliment industriel pour augmenter la teneur totale en fibres et en eau de la ration.

En conclusion, vous avez de nombreuses possibilités mais l’important est que vous ayez compris qu’il faut un calcul , la ration doit couvrir les besoins de votre animal, sinon il peut être plus sensible à certaines maladies ou guérir moins vite d’une infection, mal grandir, avoir une vilaine peau, perdre ses poils, devenir obèse…

La prochaine fois on parlera des variations des besoins de votre animal en fonction de sa race, de son âge, de son activité…. En attendant, j’attends bien sûr vos questions ou commentaires!

Rejoignez nous sur les réseaux!

Publié par

Hélène EGO

Hélène EGO est vétérinaire depuis 1996. Elle est aussi une passionnée de cuisine et de goûts, très curieuse et éclectique. Il y a quelques années, elle a suivi une formation en nutrition des Carnivores Domestiques à l'Ecole Vétérinaire de Maisons Alfort et propose au sein de sa clinique vétérinaire située sur la commune d'Ons En Bray dans l'Oise, un service de Nutrition. Ce blog est donc inscrit dans la continuité de son métier et de son goût pour allier plaisir des papilles et nutrition santé pour nos compagnons à 4 pattes et à griffes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *